Axe 1 : Normes, Gouvernance et Mondialisation -NGM

 

                  Responsables : Marc Lautier et Ulrike Schuerkens

 

1.1 Normes sociales et gouvernance dans les économies émergentes et en
développement

 

Ce programme de recherche et de réflexion vise avant tout à mettre en perspective lestransformations des normes sociales et leurs enjeux dans la dynamique actuelle d’émergence et d’insertion internationale des pays du Sud. Plusieurs projets sont en coursou envisagés dans ce domaine :
- « ASEAN-CHINA-NORMS » : labellisation M. S.H.-Bretagne d’un projet de recherche international sur l’évolution des normes sociales en Asie du Sud-est sous influence chinoise (Malaisie, Cambodge, Vietnam), 2017-2019.
- Projet de recherche sur les modes de gouvernance hybrides (entre règles globales et locales) de grandes entreprises africaines et arabes en voie d'internationalisation : lasoumission (fin mars 2017) à la Communauté européenne d’un projet Research Innovation Staff Exchange (RISE) fédérant les travaux de recherche et d’enseignement de 5 universités européennes et de 6 universités du continent africain et de la péninsule arabe (2018-2021) (dont le financement ANR (Montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux (MRSEI) de 30.000 €).
- Normes sociales et compétitivité internationale dans le secteur textile en Asie du  Sud-Est. Projet de recherche en cours de soumission, en coopération avec l’AFD et le BIT. 4
- Social Enterprises in The East European Union avec la Fondation Belà Bartok (2017-2019)

 

1.2. Normes et Gouvernances locales

 

Depuis les lois de décentralisations de 1982, les collectivités territoriales françaises ont connu des changements considérables, politiquement, économiquement mais aussi culturellement. De l’abandon de la tutelle de l’État sur les collectivités jusqu’à la nouvelle carte des régions, toutes ces transformations ont profondément marqué, aussi, non seulement les représentations sociales des « territoires », mais aussi les modes de gouvernance. Ces derniers sont, également, confrontés à de nouvelles contraintes internationales et européennes. Ces évolutions concernent en premier lieu les pouvoirs locaux (communes, départements et régions) perçus auparavant comme des institutions administratives et devenus progressivement des institutions politiques. En second lieu, et simultanément, les services de l’État à vocation territoriale, désormais dénommés « services déconcentrés » se sont éloignés de leurs missions régaliennes traditionnelles en se rapprochant des services à la population et du soutien aux collectivités. Des projets de colloques, de journées d’études et d’ouvrages collectifs sont prévus. Ils visent à
approfondir en particulier les objets de recherche suivants : l’autonomie des collectivités territoriales, les pouvoirs locaux et la démocratie, les enjeux de l’intercommunalité

 

1.3. Normes et gouvernance des finances publiques

 Les changements politiques et sociaux majeurs ont souvent eu pour origine des problèmes liés aux finances publiques. Ainsi, par exemple la Révolution française trouve en partie ses
fondements dans les problèmes financiers et fiscaux de l’Ancien Régime. Plus près de nous, les questions des finances des Etats en Europe et en particulier les déficits publics engendrent des
obstacles politiques pour les dirigeants européens, ainsi que des difficultés sociales pour une grande partie de la population. Elles conduisent en permanence à des transformations du droit et des institutions nationales.

 

Membres de l'équipe

Xavier Barella, Corine Delon Desmoulin, Gil Desmoulin, Emmanuel Guiselin, Leo Charles, Diadie Diaw, Christopke Ehrhart, Yann Guy, Marc Lautier, Pascale Turquet, Ali Ait Abdelmalek, Axel Auge, Eric Le Breton, Carine Ollivier, Ulrike Schuerkens, Amemiya Hiroko