De l’habitude créatrice au caractère anarchiste : Man Ray et la Ferrer Modern School

Résumé : Deux dimensions déterminent la problématique de la formation de l’artiste : le rapport à l’histoire et la méthode d’invention. Or, Man Ray semble n’attacher que peu d’attention à la connaissance de l’histoire, et même ignorer les enjeux de la dynamique artistique dans laquelle il était lui-même impliqué. Il présente ses rencontres et travaux avec d’autres artistes (Tzara, Breton, Duchamp, etc.) comme un jeu mondain à la recherche du plaisir, et décrit ses plus grandes trouvailles comme de simples fruits du hasard. L’importance de son œuvre invite donc à interroger sa méthode de travail : permet-elle à elle seule de comprendre la fulgurance de son art ? Question d’autant plus intéressante qu’en 1912 et 1913, il a fait ses études à la Ferrer Modern School fondée à la mémoire d’un activiste et penseur anarchiste. Francesc Ferrer i Guàrdia interrogeait l’éducation comme Kant la pensée : comment former l’individu sans le formater, comment le former tout en ouvrant le champ des possibles devant lui ? Si Man Ray est un artiste intéressant pour réfléchir sur la transmission artistique aujourd’hui, c’est parce que son cas révèle une distribution inattendue des fonctions, d’une part, de la pédagogie artistique et, d’autre part, des réseaux consubstantiels de la pratique sociale de l’art. L’école, la seule qu’il a connue – la Ferrer Modern School –, a vraisemblablement contribué de manière décisive à former la personnalité de l’artiste ; la transmission artistique, elle, se serait opérée à travers les rencontres et les échanges dans le milieu artistique, d’abord de manière relativement aléatoire à New York, puis essentiellement au sein de l’avant-garde dadaïste et surréaliste à Paris. L’école a donc surtout contribué à construire le rapport au monde de l’artiste, tandis que la transmission artistique proprement dite a eu lieu en dehors de toute école, à travers les réseaux dont quelques maillons ont été directement liés à la Ferrer Modern School.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Valérie Mavridorakis, Christophe Kihm. Transmettre l’art. Figures et méthodes. Quelle histoire ?, Les presses du réel, pp.31-52, 2013, Figures, 978-2-84066-596-0. 〈http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=2708〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01534381
Contributeur : Leszek Brogowski <>
Soumis le : mercredi 7 juin 2017 - 15:11:43
Dernière modification le : vendredi 23 mars 2018 - 13:58:54
Document(s) archivé(s) le : vendredi 8 septembre 2017 - 12:53:29

Fichier

DF Man Ray.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01534381, version 1

Collections

Citation

Leszek Brogowski. De l’habitude créatrice au caractère anarchiste : Man Ray et la Ferrer Modern School. Valérie Mavridorakis, Christophe Kihm. Transmettre l’art. Figures et méthodes. Quelle histoire ?, Les presses du réel, pp.31-52, 2013, Figures, 978-2-84066-596-0. 〈http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=2708〉. 〈hal-01534381〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

280

Téléchargements de fichiers

82