Lire avec son corps : l’écoute de soi lisant

Résumé : En ce début du XXI e siècle, la recherche sur la réception des oeuvres – littéraires et plastiques – se caractérise par un changement de paradigme. Les investigations des chercheurs concernent moins l'oeuvre elle-même et le discours analytique qu'elle suscite que la relation intime qui se noue dans la rencontre entre l'oeuvre et le sujet. De fait, la tradition scolaire et universitaire d'une lecture désincarnée, orpheline, où domine l'analyse formelle est décriée de longue date par la critique : tendance à la généralisation qui ruine l'unicité du texte 1 (Riffaterre), « décodage rationalisant plus ou moins compliqué » 2 (Picard), rigidité d'une « petite technique pédagogique […] desséchante » 3 (Compagnon), ensemble de remarques savantes qui inspirent à J.-M. Delacomptée 4 le voeu suivant : « un peu moins de science, un peu plus de conscience » ! Sous sa forme d'exercice codifié prônant une observation objective des formes textuelles, la lecture littéraire apparaît comme un malentendu, comme l'échec programmé d'une rencontre dont le texte et le lecteur font les frais. Mais, c'est avant tout de la mise hors-jeu du sujet lecteur que témoigne cette instrumentalisation 5. Désormais, c'est donc le sujet lecteur et ce qui le constitue qui retiennent l'attention des chercheurs. On s'intéresse à ses affects, à sa réception singulière, à sa créativité. Le colloque toulousain de 2008 consacré au « texte du lecteur » et à ce qu'il révèle de l'activité lectrice au coeur de la lecture a exploré les modalités d'élaboration des textes de lecteurs et le matériau dont ils sont faits : fragments verbaux, rythmes, images mentales, éléments fantasmatiques.... Aujourd'hui, la réflexion s'engage sur les émotions et leur rôle cardinal dans la réception des oeuvres littéraires ; Alexandre Gefen, par exemple, a organisé à Bordeaux 3 ces deux dernières années un séminaire « Émotions de la littérature » ; à présent, il lance un programme de recherche prévoyant la réalisation d'un Dictionnaire des émotions. Cet intérêt contemporain pour les émotions n'est pas spécifique au champ littéraire. Il est entre autres partagé par les historiens qui organisent en juin prochain, un colloque L'émotion de l'espace privé à l'espace public, XIX e , XXI e siècles dont certaines problématiques intéressent...
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Du récepteur ou l’art de déballer son pique-nique, Actes du colloque de Rouen, 26 et 27 mai 2011, Publications numériques du CÉRÉdI, 2012, Actes de colloques et journées d’étude (ISSN 1775-4054)
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [27 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-rennes2.archives-ouvertes.fr/hal-01590241
Contributeur : Laurence Leroux <>
Soumis le : mardi 19 septembre 2017 - 14:11:41
Dernière modification le : vendredi 16 février 2018 - 09:38:53

Fichier

Rouxel_Rannou.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-01590241, version 1

Collections

Citation

Annie Rouxel, Nathalie Brillant Rannou. Lire avec son corps : l’écoute de soi lisant. Du récepteur ou l’art de déballer son pique-nique, Actes du colloque de Rouen, 26 et 27 mai 2011, Publications numériques du CÉRÉdI, 2012, Actes de colloques et journées d’étude (ISSN 1775-4054). 〈hal-01590241〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35

Téléchargements de fichiers

10