Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Se promène-t-on dans les romans médiévaux avant 1450?

Résumé : L'homme médiéval est un homo viator : les cours sont itinérantes, l'on va en pèlerinage à la chapelle voisine, à Rome ou à Jérusalem, on part en croisade, on va à la foire et dans les romans les chevaliers errent c'est-à-dire voyagent 1. Le roman, qui s'invente au XII e siècle à partir d'adaptations d'épopées antiques, suppose, dans ses premières réalisations que sont les romans d'Antiquité, un mouvement, la translatio imperii, qui déplace le pouvoir d'Est en Ouest, de Carthages à Rome par exemple, et qui est porté par la traduction littéraire d'oeuvres latines, comme l'Enéide adaptée dans l'Eneas, histoire d'une navigation et d'un exil. Par la suite, le chevalier devient errant et ne cesse de parcourir forêts et plaines. On peut donc discuter l'émergence d'une littérature de voyage au Moyen Âge. Par ailleurs, le genre romanesque s'est constitué pour répondre à la demande sociale d'une noblesse partiellement libérée des conflits privés et de l'économie de subsistance, soucieuse d'avoir accès à la culture, pendant ses « loisirs ». Cette notion cependant est anachronique, comme en témoigne le sens médiéval de l'adjectif oiseux qui malgré sa racine latine otium et la réévaluation de l'otium en milieu monastique, n'a que des connotations négatives, l'infinitif substantivé loisir ne prenant pas en charge l'opposition au travail, ce qui est logique étant donné les représentations médiévales du labeur. Qu'en est-il, dans ce monde où l'on se déplace et où certains, nobles et clercs en particulier, goûtent des loisirs, de ce déplacement agréable, pour le plaisir, et de courte durée, qu'est la promenade 2 ? Promenade n'entre dans notre langue qu'au XVI e siècle (en 1557 selon le FEW et le TLFi 3), sous la forme pourmenade : le suffixe-ade signale l'emprunt méridional. Se promènerait-on plus au soleil ? Le verbe promener, pourmener quant à lui ne prend son sens moderne qu'au XV e siècle. Quelle est donc la place de la promenade dans les romans médiévaux, entre l'évidence initiale et l'absence lexicale? Dans un premier temps, on proposera un
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01592002
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Friday, March 27, 2020 - 9:50:21 AM
Last modification on : Monday, March 30, 2020 - 1:20:51 PM
Document(s) archivé(s) le : Sunday, June 28, 2020 - 12:45:03 PM

File

Promenade.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01592002, version 1

Citation

Christine Ferlampin-Acher. Se promène-t-on dans les romans médiévaux avant 1450?. Travaux de littérature, ADIREL (Association pour la Diffusion de Recherche Littéraire), Klincksieck, 2015, Ecrire la promenade, pp.11-25. ⟨hal-01592002⟩

Share

Metrics

Record views

95

Files downloads

8