Artus de Bretagne aux XIVe et XVe siècles : du rythme solaire à l’horloge faee, le temps des clercs et celui des chevaliers

Résumé : Cet ouvrage propose une approche de l’imaginaire associé aux objets de la mesure du temps. Il souligne la cohabitation au Moyen Âge de plusieurs représentations temporelles et l’ambivalence symbolique fondamentale des cloches et horloges, entre instabilité et régulation temporelle, menace et protection, croyances païennes et chrétiennes. Dans le genre romanesque et les formes poétiques médiévales, cloches et horloges reflètent moins l’essor d’un temps rendu abstrait par le décompte technique qu’une intériorisation croissante du temps par un homme qui cherche à s’en assurer la maîtrise pour conjurer l’angoisse de la mort.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Fabienne Pomel. Cloches et horloges dans les textes médiévaux [Texte imprimé] : mesurer et maîtriser le temps / sous la direction de Fabienne Pomel, Presses universitaires de Rennes, pp.221-240, 2012, 978-2-7535-2008-0
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-rennes2.archives-ouvertes.fr/hal-01593392
Contributeur : Laurence Leroux <>
Soumis le : mardi 26 septembre 2017 - 11:05:27
Dernière modification le : vendredi 16 février 2018 - 09:35:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-01593392, version 1

Collections

Citation

Christine Ferlampin-Acher. Artus de Bretagne aux XIVe et XVe siècles : du rythme solaire à l’horloge faee, le temps des clercs et celui des chevaliers. Fabienne Pomel. Cloches et horloges dans les textes médiévaux [Texte imprimé] : mesurer et maîtriser le temps / sous la direction de Fabienne Pomel, Presses universitaires de Rennes, pp.221-240, 2012, 978-2-7535-2008-0. 〈hal-01593392〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

10