Le faux comme problème pour une théorie de la restauration

Résumé : Les historiens d’art retiennent le plus souvent de la restauration son apport à la connaissance matérielle de l’œuvre. Cette perspective est ici intégrée à celle plus générale de la restauration comme « interprétation », moment méthodologique de sa reconnaissance critique. Double paradigme qui implique le croisement des approches pratiques, techniques et théoriques, le dialogue entre l’esthétique et l’histoire de l’art – histoire du goût, histoire de la réception, histoire de la restauration elle-même. Aussi l’ouvrage associe-t-il une quarantaine de contributeurs, restaurateurs, conservateurs, chercheurs, en vingt-trois chapitres allant de la statuaire antique à la peinture contemporaine, et développant aussi bien des études de cas que des essais synthétiques. Il offre ainsi une introduction sans équivalent aux recherches actuelles, principalement en France et en Belgique, menées sur la restauration des peintures et des sculptures.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01613929
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Tuesday, October 10, 2017 - 11:51:15 AM
Last modification on : Monday, March 26, 2018 - 2:49:22 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01613929, version 1

Citation

François Trémolières. Le faux comme problème pour une théorie de la restauration. La restauration des peintures et des sculptures : connaissance et reconnaissance de l'œuvre / sous la direction de Pierre-Yves Kairis,.. Béatrice Sarrazin,.. François Trémolières, Armand Colin, 2012, 978-2-200-27602-7. ⟨hal-01613929⟩

Share

Metrics

Record views

43