La satire de l’histoire chez Johannes Urzidil ou la guerre de 14-18 racontée par le dernier conteur pragois de langue allemande

Résumé : Cet ouvrage explore les formes de perception et de représentation des grandes ruptures historiques qui ont marqué les espaces germaniques au XXe siècle, à travers le regard des « petites gens ». Organisé chronologiquement autour des trois césures fondamentales que furent les première et deuxième guerres mondiales et la chute du mur de Berlin, il esquisse ainsi une histoire socio-culturelle des victimes et des exclus de ces empires broyeurs de masses et d’individus, les « perdants de l’histoire »
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Dislocation des Empires : les perdants de l'histoire / sous la direction de Hélène Boursicaut, Presses universitaires de Rennes, pp.63-75, 2011, 978-2-7535-1398-3
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01620072
Contributeur : Laurence Leroux <>
Soumis le : vendredi 20 octobre 2017 - 10:24:20
Dernière modification le : lundi 26 mars 2018 - 14:49:34

Identifiants

  • HAL Id : hal-01620072, version 1

Citation

Isabelle Ruiz. La satire de l’histoire chez Johannes Urzidil ou la guerre de 14-18 racontée par le dernier conteur pragois de langue allemande. Dislocation des Empires : les perdants de l'histoire / sous la direction de Hélène Boursicaut, Presses universitaires de Rennes, pp.63-75, 2011, 978-2-7535-1398-3. 〈hal-01620072〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27