Les arts modernes ont-ils pour fonction de représenter le monde qui leur est contemporain ? Hugo von Hofmannsthal et le cinéma comme poétique du rêve

Résumé : Hofmannsthal, considéré comme l’un des membres éminents de la Modernité viennoise, a pourtant toujours porté un regard distancié, voire dubitatif, sur la notion de modernité. Cette valeur esthétique, qui ne ferait que véhiculer par sa force de suggestion l’état d’esprit propre à une époque, se diffracterait au début du XXe siècle entre une sensibilité excessive, le sentiment maladif de la perte de l’innocence et un onirisme qui la dérobe à toute conceptualisation figée ; elle est de plus en quête constante de légitimité dans la relecture qu’elle opère de la tradition. Le rêve, ancienne topique baroque, devient alors le modèle de la modernité scénique et cinématographique hofmannsthalienne : la louange adressée au cinéma prend un accent de critique politique, et, le dédouanant de la tâche de représenter la sécheresse et la banalisation du monde industriel contemporain, lui fait revêtir le caractère d’une épiphanie poétique.
Type de document :
Article dans une revue
Comparatismes en Sorbonne, Centre de Recherche en Littérature Comparée (EA 4510), Université Paris-Sorbonne, 2010, pp.55-73. 〈http://www.crlc.paris-sorbonne.fr/pdf_revue/revue1/05_Giboux.pdf〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01620386
Contributeur : Laurence Leroux <>
Soumis le : mercredi 22 novembre 2017 - 17:44:40
Dernière modification le : lundi 26 mars 2018 - 14:49:33

Identifiants

  • HAL Id : hal-01620386, version 1

Citation

Audrey Giboux. Les arts modernes ont-ils pour fonction de représenter le monde qui leur est contemporain ? Hugo von Hofmannsthal et le cinéma comme poétique du rêve. Comparatismes en Sorbonne, Centre de Recherche en Littérature Comparée (EA 4510), Université Paris-Sorbonne, 2010, pp.55-73. 〈http://www.crlc.paris-sorbonne.fr/pdf_revue/revue1/05_Giboux.pdf〉. 〈hal-01620386〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

31