Migrer à contre-courant : l’exemple des résidents culturels européens en Afrique de l’Ouest

Résumé : Cet article analyse la migration d’artistes et de professionnels de la culture européens en Afrique de l’Ouest. Il montre, d’abord, que cette migration culturelle est rendue possible par la structuration d’un marché artistique transnational, au carrefour du développement de la coopération culturelle européenne sur le continent africain et de l’émergence, au Nord, d’un marché des « cultures du monde ». Il montre, ensuite, l’intrication des dynamiques professionnelles, conjugales et familiales dans ces trajectoires migratoires à contre-courant. L’article revient, enfin, sur les appartenances identitaires développées par celles et ceux que nous avons appelés des résidents culturels, qui se construisent à distance de la figure de l’« expat » et de la logique du « projet importé par les Blancs ».
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers d'études africaines, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 2016, pp.367-388. 〈http://journals.openedition.org/etudesafricaines/19017〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-rennes2.archives-ouvertes.fr/hal-01668068
Contributeur : Laurence Leroux <>
Soumis le : mardi 19 décembre 2017 - 17:23:13
Dernière modification le : vendredi 16 février 2018 - 09:38:16

Identifiants

  • HAL Id : hal-01668068, version 1

Collections

Citation

Marta Amico, Altaïr Despres. Migrer à contre-courant : l’exemple des résidents culturels européens en Afrique de l’Ouest. Cahiers d'études africaines, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 2016, pp.367-388. 〈http://journals.openedition.org/etudesafricaines/19017〉. 〈hal-01668068〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15