Trajectoires d’exil et tradition touarègue en création au Sahara malien

Résumé : Depuis sa création en 1960, le Mali est frappé par des conflits chroniques sous forme de rebellions de mouvements à majorité touarègue contre l’État central. En 1990 et en 2012, ces événements ont causé l’exil des populations vers les pays voisins. La production musicale touarègue accompagne ces bouleversements politiques. Dans les années 1980-1990, l’ensemble Tinariwen crée un nouveau répertoire à la guitare et introduit une forme de diffusion sur cassette de la voix des résistants à l’intérieur du Sahara. En 1995, le groupe Tartit se forme dans un camp de réfugiés, et se lance dans une carrière qui porte la « tradition » sur les scènes internationales. Retracer les trajectoires des deux groupes sur plus de trente ans, des années 1980 à 2014, permet d’interroger les modalités et les récits de la création d’une « tradition » touarègue et les enjeux d’une patrimonialisation musicale qui se produit dans un contexte d’exil et de conflit armé. Suivant ces deux groupes, il s’agit de reconstruire un morceau de l’histoire culturelle du nord du Mali et d’analyser des formes de mondialisation musicale qui s’activent dans une époque de bouleversements politiques coïncidant avec l’ouverture d’un réseau de production occidentale dédié aux sons sahariens
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers du CAP, Publications de la Sorbonne, 2016, pp.15-35
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01668117
Contributeur : Laurence Leroux <>
Soumis le : mardi 19 décembre 2017 - 17:39:58
Dernière modification le : lundi 26 mars 2018 - 14:48:55

Identifiants

  • HAL Id : hal-01668117, version 1

Collections

Citation

Marta Amico. Trajectoires d’exil et tradition touarègue en création au Sahara malien. Cahiers du CAP, Publications de la Sorbonne, 2016, pp.15-35. 〈hal-01668117〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

41