Le cinéma est-il bachelardien ? Hypothèses théoriques autour de la matière (et) des images »

Résumé : Le cinéma est-il bachelardien? hypothèse théoriques autour de la matière (et) des images par Éric Thouvenel Né une dizaine d'années avant la première projection publique du cinématographe Lumière, et décédé au moment où la Nouvelle Vague confirmait l'entrée du cinéma dans sa modernité, la vie de Gaston Bachelard se confond, dans une large mesure, avec ce siècle dont on a beaucoup dit qu'il a été " le siècle du cinéma " , comme le 19 e avait été celui de la photographie, du roman, ou de la bêtise. Pour autant, de l'Essai sur la connaissance approchée à La flamme d'une chandelle, dans ses écrits épistémologiques comme de poétique, Bachelard n'a presque jamais évoqué le cinéma, contrairement à d'autres pratiques artistiques plus valorisées telles la peinture ou la gravure. Et lorsque, exceptionnellement, il lui est arrivé de le mentionner, c'est à titre de repoussoir théorique ou de contre-modèle, à l'instar de son adversaire théorique Henri Bergson. Il semble que ce désintérêt de Bachelard pour l'un des phénomènes les plus marquants et incontournables de son temps n'ait frappé ni ses commentateurs, ni ses épigones, et il fallut attendre une période récente pour que quelques chercheurs entreprennent d'examiner ce que la pensée du philosophe pourrait apporter à la réflexion sur la nature et les puissances du dispositif cinématographique (Chateau 2004 et 2009; Thouvenel 2010). Encore ces travaux se sont-ils presque exclusivement fondés, jusqu'ici, sur la controverse entre Bachelard et Bergson autour de la question du temps – traitée principalement par le premier dans L'intuition de l'instant et La dialectique de la durée, en réponse aux thèses développées par le second dans L'évolution créatrice –, et ils sont le fait de chercheurs en études cinématographiques, mais presque jamais de philosophes 1. Quant à l'hypothèse que le cinéma aurait pu influencer d'une quelconque façon la pensée de Bachelard, de manière directe ou plus diffuse, elle est – à ma connaissance – complètement absente des travaux consacrés au philosophe champenois. L'objectif de ce texte n'est évidemment pas de mener un réquisitoire, et encore moins de postuler à tout prix une relation entre la pensée de Bachelard et le cinéma qui, si elle existe, doit tout à la fois être démontrée et relativisée. En d'autres termes, il n'est pas 1 À l'exception peut-être des travaux – en cours – de la philosophe brésilienne Marly Bulcão.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [31 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-rennes2.archives-ouvertes.fr/hal-01670194
Contributeur : Laurence Leroux <>
Soumis le : jeudi 21 décembre 2017 - 10:53:15
Dernière modification le : mercredi 21 février 2018 - 16:40:07

Fichier

document.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01670194, version 1

Collections

Citation

Eric Thouvenel. Le cinéma est-il bachelardien ? Hypothèses théoriques autour de la matière (et) des images ». Altre Modernità, 2012, pp.132-147. 〈https://riviste.unimi.it/index.php/AMonline/article/view/2416/2645〉. 〈hal-01670194〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

22

Téléchargements de fichiers

10