L’âme et le corps par Binet

Résumé : Alfred Binet, qui est attaché, dans l’imaginaire collectif, à l’évaluation quantifiée de l’intelligence, a, pourtant, introduit une limite interne à l’évaluation, qui est celle de la singularité humaine. Comme le notait souvent René Zazzo, il fournit, ainsi, les moyens d’interroger les conceptions modernes de la psychologie cognitive « scientificisée ». À partir, notamment, de son texte sur « l’âme et le corps », paru en 1905, en pleine période de développement de l’échelle métrique, nous verrons que ce qu’il propose, comme modèle de la singularité humaine, explique les limites à toute mesure quantifiée du sujet, mais illustre, aussi, les butées auxquelles se heurtent ses propositions. Ainsi, écrit-il dans sa conclusion : « Il existe au fond de tous les phénomènes de l’intelligence une dualité ; pour former un phénomène réel, il faut à la fois une conscience et un objet. [...]
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01693261
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Friday, January 26, 2018 - 9:31:30 AM
Last modification on : Friday, July 5, 2019 - 9:24:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01693261, version 1

Citation

Grollier, Michel. L’âme et le corps par Binet. Bulletin de psychologie, Groupe d'étude de psychologie, 2011, 513 (3), pp.233-238. ⟨hal-01693261⟩

Share

Metrics

Record views

125