Croyances relatives à la laïcité et évaluations des « prières de rue ».

Résumé : Peu de recherches ont porté sur les implications du modèle républicain français sur l'intégration des minorités ethniques ou religieuses. Kamiejski, Guimond, De Oliveira, Er-Rafiy et Brauer (2012) ont identifié deux composantes idéologiques de ce modèle : la citoyenneté et la laïcité. Leurs résultats suggèrent que l'adhésion à la dimension de la laïcité constituerait un frein à l'intégration des minorités. Cohu, Maisonneuve et Testé (2015) ont créé une échelle des croyances normatives relatives à la laïcité permettant de mesurer quatre dimensions qui se sont avérées différemment liées aux préjugés : l'expression publique des croyances religieuses, la neutralité religieuse de l'Etat, l'égalité des cultes religieux et la protection des cultes par l'Etat. La présente recherche avait pour but d'examiner si l'adhésion à ces dimensions affecte les évaluations d'une situation de prière dans un espace public en fonction du groupe concerné. Les participants remplissaient l'échelle de mesure des croyances relatives à la laïcité. Un mois plus tard, ils lisaient un faux article de presse présentant une situation de « prière de rue » effectuée soit par des musulmans (groupe religieux minoritaire), soit par des catholiques (groupe religieux majoritaire). Ils remplissaient ensuite différentes mesures d'évaluation de la situation et du groupe présenté et à nouveau l'échelle des croyances relatives à la laïcité. Les analyses ont révélé que deux des dimensions influencent les évaluations : l'expression publique des croyances et l'égalité des cultes. Par exemple, plus les participants associent la liberté d'exprimer publiquement ses croyances religieuses au principe de laïcité, moins ils ont l'intention d'exercer du contrôle social sur les priants. De même, plus les participants associent l'égalité des cultes au principe de laïcité, moins ils considèrent que les priants font du prosélytisme. On constate sur quelques mesures que l'influence de ces dimensions est plus forte quand les participants ont pris connaissance d'une situation impliquant des musulmans plutôt que des catholiques. Enfin, la situation impliquant des musulmans (et non des catholiques) entraîne une diminution des scores sur la dimension de l'expression publique des croyances religieuses. Dans l'ensemble, ces résultats soulignent la pertinence de prendre en considération les implications de différentes dimensions de la laïcité pour l'analyse des relations intergroupes et de l'intégration des minorités.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01724128
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Tuesday, March 6, 2018 - 10:31:01 AM
Last modification on : Saturday, May 4, 2019 - 4:44:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01724128, version 1

Citation

Medhi Cohu, Christelle Maisonneuve. Croyances relatives à la laïcité et évaluations des « prières de rue ».. Modèles d’intégration et attitudes à l’égard des immigrés », 11 éme Congrès International de Psychologie Sociale en Langue Française, Jun 2016, Genève, Suisse. ⟨hal-01724128⟩

Share

Metrics

Record views

117