Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

When self-construal priming influences the relationship between transactive memory and group performance

Résumé : Cette étude visait à examiner le rôle du concept de soi (indépendant vs. interdépendant) sur la relation entre la mémoire transactive et les performances en groupe. Après avoir induit une orientation du soi indépendant vs. interdépendant, les participants devaient coopérer par groupe de trois personnes (N = 32) sur une tâche d’assemblage. La performance du groupe était évaluée par le nombre d’erreurs commises lors de l’assemblage des pièces d’un robot. La mémoire transactive était évaluée à partir de vidéos filmant les communications dans les groupes, et par un questionnaire post-expérimental. Comme attendu, les résultats révèlent que l’activation du concept de soi indépendant vs. interdépendant modère la relation entre la mémoire transactive et les performances. La spécialisation des membres du groupe est reliée à une réduction du nombre d’erreurs uniquement dans les groupes à « orientation du soi indépendant ». Ces résultats amènent à considérer l’influence du concept de soi sur les processus de reconnaissance d’expertises et les performances en groupe.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01730561
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Tuesday, March 13, 2018 - 1:27:57 PM
Last modification on : Saturday, May 4, 2019 - 4:44:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01730561, version 1

Citation

Estelle Michinov, Célia Blanchet. When self-construal priming influences the relationship between transactive memory and group performance. Revue Internationale de Psychologie Sociale = International review of social psychology, Presses Universitaires de Grenoble, 2015, 28 (3), pp.97-119. ⟨hal-01730561⟩

Share

Metrics

Record views

117