En guise de conclusion : pour une histoire des imaginaires cinématographiques de l’épiderme

Résumé : Surface sensible aux émois intérieurs comme aux épreuves extérieures, surface intime exposée au regard et fantasmatiquement au toucher, surface graphique et picturale aux mille colorations et textures, la peau joue un rôle fondamental dans l’économie du désir que le cinéma tisse depuis ses origines. Cet ouvrage constitue la première étude universitaire qui accorde de l’importance à un élément du corps humain étonnamment absents des études cinématographiques.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01735632
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Friday, March 16, 2018 - 10:57:03 AM
Last modification on : Saturday, March 24, 2018 - 1:43:37 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01735632, version 1

Citation

Priska Morrissey, Emmanuel Siety. En guise de conclusion : pour une histoire des imaginaires cinématographiques de l’épiderme. Filmer la peau / sous la direction de Priska Morrissey et Emmanuel Siety, Presses universitaires de Rennes, pp.237-240, 2017, 978-2-7535-5475-7. ⟨hal-01735632⟩

Share

Metrics

Record views

87