Conflit, résistance et similarité. La conversion chez Proust à travers l’affaire Dreyfus

Résumé : Moscovici illustre le mécanisme de conversion à travers l’affaire Dreyfus telle qu’elle est vécue par les personnages de Proust dans la Recherche du temps perdu. Moscovici montre que la minorité, en créant un conflit avec la majorité, attirerait l’attention de la population sur l’objet. Cette activité cognitive centrée sur l’objet conduirait à la conversion. La réintroduction de la psychologie des personnages proustiens donne une tout autre lecture de la conversion. Le conflit social entraînerait en effet une centration et un rejet des positions minoritaires, mais cette activité cognitive conduirait surtout à l’intériorisation de cette position. Dans un conflit, ceux qui s’opposent élaborent la position de l’adversaire et tous les protagonistes qui au départ sont opposés et différents finissent, justement à force de s’opposer, à être opposés, mais similaires dans la mesure où chacun a construit la position de l’autre. Ainsi, le conflit social rend paradoxalement les groupes ou les individus engagés dans ce conflit plus semblables.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [36 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01780312
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Friday, April 27, 2018 - 1:49:38 PM
Last modification on : Saturday, May 4, 2019 - 4:44:02 PM

File

LAURENS-Conflit-résistance-et...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01780312, version 1

Citation

Stéphane Laurens. Conflit, résistance et similarité. La conversion chez Proust à travers l’affaire Dreyfus . Cahiers de psychologie politique, Association française de psychologie politique, 2012, Dossier : Résistances et altérité. ⟨hal-01780312⟩

Share

Metrics

Record views

86

Files downloads

40