Valeurs de Schwartz et perception d'entitativité

Résumé : Selon de nombreux auteurs, les valeurs ont un impact sur les comportements et les perceptions. Par exemple, il a été montré que la perception de l’entitativité d’un groupe varie selon les valeurs activées, leur mode d’activation, et la cible (Morchain, 2006). La présente étude teste le lien entre les 10 valeurs du circumplex (Schwartz, 1992) et la perception d’entitativité (Campbell, 1958) d’un groupe‑cible. Il était supposé qu’à la différence d’autres valeurs, des valeurs d’affirmation de soi et d’autres valeurs liées à l’idéologie libérale (Codou et al., 2011) devraient entraîner une perception d’une cible comme formant plus une entité. Comme attendu, l’activation des valeurs Pouvoir et Autonomie entraîne une perception plus entitative d’un groupe‑cible. En revanche, l’activation de Conformité en entraîne une perception moins entitative. Ces résultats sont discutés en termes de nature des valeurs et en référence à la justification du système (Jost & Banaji, 1994) et aux idéologies libérales
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [55 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01783918
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Tuesday, May 15, 2018 - 2:34:39 PM
Last modification on : Friday, September 28, 2018 - 3:14:01 PM
Long-term archiving on : Tuesday, September 25, 2018 - 1:28:37 PM

File

schwartz.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-01783918, version 1

Citation

Pascal Morchain, Olivier Codou, Daniel Priolo. Valeurs de Schwartz et perception d'entitativité. Psihologia Socială, EDITURA POLIROM S.A, 2013, 31 (I), pp.75-86. ⟨hal-01783918⟩

Share

Metrics

Record views

128

Files downloads

144