Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La région entre attentes européennes et trajectoire nationale

Résumé : La Turquie a créé, en 2006, 26 nouvelles régions de rang NUTS 2 pour répondre aux attentes de l’Union européenne, échelon territorial que son système administratif ne connaissait pas. Ces régions n’ont pas de capacité administrative propre mais sont dotées d’agences de développement, organismes semi-publics dont le rôle est de favoriser un « développement régional ». Bien qu’elles soient considérées comme un transfert du modèle européen et comme une preuve tangible de l’européanisation du pays par certains auteurs, cet article montre que la part nationale joue un grand rôle dans la création de cette nouveauté territoriale. Cette étude démontre aussi que la création de ces agences n’est pas une décentralisation mais une déconcentration de certaines pratiques d’aménagement du territoire qui restent étroitement contrôlées par le pouvoir central. Plus qu’affirmer un pouvoir régional, ces institutions œuvrent à la promotion d’un milieu d’affaire local et à l’attraction d’investissements, initiant ainsi en Turquie un nouveau mode de management territorial plutôt qu’un aménagement du territoire à l’échelle régionale.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-02277288
Contributor : Benoit Montabone <>
Submitted on : Tuesday, September 3, 2019 - 2:49:54 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 3:38:19 PM

Links full text

Identifiers

Citation

Benoît Montabone. La région entre attentes européennes et trajectoire nationale. Territoire en mouvement.Revue de Géographie et d'Aménagement, Université des Sciences et Technologies de Lille, 2012, pp.71-85. ⟨10.4000/tem.1899⟩. ⟨hal-02277288⟩

Share

Metrics

Record views

70