Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La transmission intergénérationnelle de la langue bretonne chez les nouveaux locuteurs

Résumé : En Bretagne, les changements culturels, sociaux et politiques du 20ème siècle ont entraîné une forte baisse du nombre de brittophones (Le Coadic, 1998 et 2002 ; Broudic, 1995). Ce déclin, qui s'est amorcé dans l'entre-deux guerres s'est fortement accentué dans les années 1950, jusqu’à marquer la quasi disparition de la transmission de la langue bretonne dans les familles, au profit de l'apprentissage du français. Avec la création des écoles Diwan (1977) puis de l'enseignement bilingue public et privé dans les années 1980, et le développement des cours pour adultes, l'apprentissage et la pratique du breton ont connu un nouvel essor. Pour cette nouvelle génération de locuteurs ayant appris le breton à l’école, la question de la transmission de la langue se pose au moment de la constitution du couple puis avec la création de la famille. Les choix qui sont faits par les parents sont divers. Certains ne parlent pas breton à leurs enfants, alors qu'ils ont un bon niveau de langue et qu'ils sont investis dans le développement de la langue bretonne dans leurs engagements professionnels et/ou associatifs. A l'opposé, d'autres parents font le choix d'une éducation en breton, complète ou partielle (Madeg, 1986). Problématique Ce travail porte sur une compréhension de la transmission de la langue bretonne dans les familles, à partir de l’expérience des parents (choix d’éducation total ou partiel en langue bretonne ; difficultés rencontrées ; projections). La problématique de ce projet articule les principes d'une recherche empirique compréhensive. Pour étudier la transmission, il est nécessaire d'analyser des parcours de vie (Lahire, 1998 ; Kaufmann, 2004), afin de mettre en lumière les contextes d'apprentissage ainsi que les moments-clés la socialisation langagière. Le cadre théorique relève des sciences de l'éducation et plus particulièrement de la sociologie de l'éducation : - à un niveau macro-sociologique, car il s’agit de présenter une société bretonne en mouvement qui questionne, préserve et se construit une identité (Kaufmann, 1996, 2004 ; Lahire, 1998 ; Le Coadic, 1998) dans un processus de ré-appropriation linguistique (Pentecouteau, 2002) ; - à un niveau micro-sociologique, car ce travail cherche à rendre visibles des pratiques.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-02369848
Contributor : Hugues Pentecouteau <>
Submitted on : Tuesday, January 14, 2020 - 1:30:25 PM
Last modification on : Tuesday, March 24, 2020 - 9:58:54 AM

Licence


Public Domain

Identifiers

  • HAL Id : hal-02369848, version 1

Citation

Hugues Pentecouteau. La transmission intergénérationnelle de la langue bretonne chez les nouveaux locuteurs. Education au plurilinguisme et au développement durable. 16ème colloque international de l'Association Française D'Éducation Comparée et des Échanges, AFDECE, Oct 2019, Beyrouth, Liban. ⟨hal-02369848⟩

Share

Metrics

Record views

28