Quand les studios dominaient le cinéma japonais au tournant des années soixante :un même répertoire au service de stratégies concurrentielles - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Mise au Point Year : 2018

When the studios ruled Japanese cinema at the turn of the sixties:a shared repertoire for competitive strategies

Quand les studios dominaient le cinéma japonais au tournant des années soixante :un même répertoire au service de stratégies concurrentielles

Abstract

Like any highly structured studio system, the Japanese film industry has favored the production of many remakes, but its activity is characterized by the very frequent simultaneity of adaptations drawn from the same repertoire. Thus, during the studios’ second golden age, some narratives inspired by historical events or figures, first used for the stage, are over and over adapted to the screen in such proportions that fashions can’t explain alone. This text puts forward new reflections to understand the strategies deployed by the major production companies at their peak at the turn of the sixties before the massive implementation of television. The study of the dramaturgical economy of concomitant film adaptations of the play Chūshingura, in which all the local star system’s resources are exploited, is used as a common thread.
Comme tout système de production fortement structuré, l’industrie cinématographique japonaise a favorisé la réalisation de nombreux remakes, mais son activité se démarque par la très fréquente simultanéité des adaptations de sources identiques qu’elle provoque. En effet, durant le second âge d’or des studios, certains récits inspirés d’événements ou figures historiques, d’abord repris au théâtre, se voient inlassablement adaptés à l’écran dans des proportions que les phénomènes de mode ne suffisent pas à expliquer. Cette étude amorce donc de nouvelles pistes de réflexion pour comprendre les stratégies déployées par les grandes sociétés de production au moment de leur apogée au tournant des années soixante avant l’implantation massive de la télévision. L’analyse de l’économie dramaturgique d’adaptations filmiques concomitantes de la pièce Chūshingura dans lesquelles sont exploitées toutes les ressources d’un puissant système de vedettariat y sert notamment de fil conducteur.

Dates and versions

hal-02374470 , version 1 (21-11-2019)

Identifiers

Cite

Simon Daniellou. Quand les studios dominaient le cinéma japonais au tournant des années soixante :un même répertoire au service de stratégies concurrentielles. Mise au Point, 2018, 10, ⟨10.4000/map.2528⟩. ⟨hal-02374470⟩
29 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More