Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Quand les studios dominaient le cinéma japonais au tournant des années soixante :un même répertoire au service de stratégies concurrentielles

Résumé : Comme tout système de production fortement structuré, l’industrie cinématographique japonaise a favorisé la réalisation de nombreux remakes, mais son activité se démarque par la très fréquente simultanéité des adaptations de sources identiques qu’elle provoque. En effet, durant le second âge d’or des studios, certains récits inspirés d’événements ou figures historiques, d’abord repris au théâtre, se voient inlassablement adaptés à l’écran dans des proportions que les phénomènes de mode ne suffisent pas à expliquer. Cette étude amorce donc de nouvelles pistes de réflexion pour comprendre les stratégies déployées par les grandes sociétés de production au moment de leur apogée au tournant des années soixante avant l’implantation massive de la télévision. L’analyse de l’économie dramaturgique d’adaptations filmiques concomitantes de la pièce Chūshingura dans lesquelles sont exploitées toutes les ressources d’un puissant système de vedettariat y sert notamment de fil conducteur.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-02374470
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Thursday, November 21, 2019 - 3:05:09 PM
Last modification on : Friday, January 3, 2020 - 11:06:02 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Simon Daniellou. Quand les studios dominaient le cinéma japonais au tournant des années soixante :un même répertoire au service de stratégies concurrentielles. Mise au Point: Cahiers de l'AFECCAV, Association française des enseignants et chercheurs en cinéma et audio-visuel, 2018, ⟨10.4000/map.2528⟩. ⟨hal-02374470⟩

Share

Metrics

Record views

28