Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Archives d'Achab : l'exhaustif et l'insaisissabilité dans les réécritures numériques de Moby Dick

Résumé : Moby Dick in Pictures (2011), de Matt Kish, et Emoji Dick (2010), de Fred Benenson figurent au nombre des incalculables reprises du classique de Melville. La première œuvre est une réécriture visuelle du roman où chaque page est remplacée par une illustration qui lui correspond, alors que la seconde est une traduction participative et semi-automatisée de Moby Dick en emojis. Il s’agira dans cet article de déterminer comment ces deux œuvres, qui s’inscrivent dans une esthétique et une pratique numériques, reportent et commentent les préoccupations dont le texte initial est investi. À partir des motifs de l’exhaustivité et de l’insaisissabilité qui frappent le corps du cachalot ou celui du texte, nous soutenons que Kish et Benenson mobilisent des thèmes melvilléens tout en formulant, par les spécificités de leur convocation respective, une réflexion sur le travail de reprise intertextuelle en contexte numérique.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-02444283
Contributor : Laurence Leroux <>
Submitted on : Friday, January 17, 2020 - 5:05:02 PM
Last modification on : Thursday, January 23, 2020 - 1:40:49 AM

File

08_perron.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02444283, version 1

Citation

Laurence Perron. Archives d'Achab : l'exhaustif et l'insaisissabilité dans les réécritures numériques de Moby Dick. Hybrid. Revue des arts et médiations humaines, Labex Arts H2H/Presses Universitaires de Vincennes, 2018, Littérature et dispositifs médiatiques, Automne (5). ⟨hal-02444283⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

16