Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Perspectives sur l'approximation en traduction pragmatique

Résumé : Depuis le décodage du texte source jusqu’à la production du texte cible et à l’évaluation du résultat, en passant par l’apport d’outils logiciels spécifiques, l’approximation est présente à toutes les étapes du processus de traduction. Nous nous intéresserons dans cette communication aux sources d’imprécision qui jalonnent la construction d’un texte cible « technique » (défini par opposition aux textes littéraires ou généraux) et nous nous pencherons plus en détail sur les éléments d’approximation existant dans le processus d’évaluation du document traduit. Nous éprouverons d’abord la validité de l’hypothèse selon laquelle le « technique » serait le domaine de prédilection de la rigueur et de l’exactitude. Du fait de leur haute densité terminologique et phraséologique, les langues de spécialité sont en effet censées bannir l’ambiguïté relevant de la polysémie si présente en langue générale. Nous verrons cependant, à travers des exemples issus de nos activités pédagogiques et professionnelles, que même la traduction dite technique n’est pas à l’abri du flou terminologique et phraséologique. Pour limiter ce flou et renforcer l’uniformité des documents traduits, les traducteurs peuvent utiliser des outils d’aide à la traduction. Les limites de la technologie actuelle rendent néanmoins imparfaite la détection et, par conséquent, l’uniformisation de toutes les récurrences textuelles. Dans certains contextes, ils ont également recours à la traduction automatique, qui peut introduire d’autres formes d’approximation. Le document traduit est généralement soumis à une révision, à une post-édition et/ou à une évaluation plus ou moins formelle. Afin de réduire la subjectivité inhérente à toute tâche critique, des méthodes d’évaluation humaine ou automatique ont été élaborées. Mais la subjectivité est inscrite dans la conception même de la plupart des modèles d’évaluation, qui donnent lieu, de ce fait, à des écarts importants entre évaluateurs ou entre scores automatiques. Pour réduire cette subjectivité, l’équipe TRASILT a conçu une grille d’évaluation des traductions techniques qui sanctionne non plus uniquement l’erreur mais également son effet sur l’usage du document traduit. Un système de pondération des critères d’acceptabilité rend par ailleurs la grille tout autant adaptée à des contextes professionnels que pédagogiques. Nous avons centré notre étude sur l’évaluation de travaux de traduction réalisés à partir d’un même document source par des étudiants de dernière année de master. Grâce à des principes restrictifs de catégorisation des erreurs et à une évaluation multi-évaluateurs, nous avons constaté que la grille TRASILT parvenait à générer des résultats relativement homogènes, réduisant ainsi la part d’approximation dans l’évaluation de la traduction.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-rennes2.fr/hal-02498615
Contributor : Franck Barbin <>
Submitted on : Wednesday, March 4, 2020 - 3:44:31 PM
Last modification on : Thursday, March 12, 2020 - 6:36:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02498615, version 1

Citation

Gaëlle Phuez-Favris, Katell Hernandez Morin, Franck Barbin, Octavia Efraim, Fabienne Moreau, et al.. Perspectives sur l'approximation en traduction pragmatique. Linéarité et interprétation 2. Approximation, modulation, ajustement, LIDILE et CIREFE, Jun 2015, Rennes, France. ⟨hal-02498615⟩

Share

Metrics

Record views

19