Construire une éducation plurilingue et interculturelle avec les parents : enjeux et modalités - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Babylonia : revue pour l'enseignement et l'apprentissage des langues Year : 2015

Construire une éducation plurilingue et interculturelle avec les parents : enjeux et modalités

Abstract

Unter Mitwirkung der Eltern eine mehrsprachige und interkulturelle Erziehung fördern-dies ist das Ziel des Projekts IPEPI (Implication des parents dans l'éducation plurilingue et interculturelle), das mit dem Referenzrahmen für plurale Ansätze zu Sprachen und Kulturen (REPA) verbunden ist und vom Europäischen Fremdsprachenzentrum unter-stützt wird. Das Projekt gibt konkrete Empfehlungen zum Einbezug ganzer Familien in die mehrsprachige und interkulturelle Erziehung und untersucht die Folgen eines solchen Modells auf kognitiver, affektiver und sozialer Ebene. Über diese zwei Punkte berichtet der folgende Artikel. Wir legen dar, dass die inklusive Erziehungsarbeit mit der Mitwirkung der Eltern positive Auswirkungen auf das Verhältnis Schule / Familie hat, sich positiv auf die schulischen, sozialen und familiären Kompe-tenzen des Kindes auswirkt und der ganzen Familie hilft, sich in einem mehrsprachigen und multikulturellen Umfeld gut zurechtzufinden-und Neugierde dafür zu entwickeln. Für die Eltern hat das Projekt den positiven Effekt, dass sie sich untereinander besser kennenlernen, was sich wiederum positiv auf die Bildung einer solidarischen und kohären-ten Erziehungsgemeinschaft auswirkt.
L'École, pourtant soucieuse que les familles suivent de près la scolarité des enfants, peine à construire un partenariat éducatif avec toutes les familles. Si certaines familles se montrent très présentes (trop parfois quand elles font acte de défiance envers des choix pédagogiques ou des contenus enseignés 1), d'autres restent en retrait de l'univers scolaire lorsqu'elles manquent de confiance en elles pour communiquer avec les enseignants et pour étayer ce que l'école transmet. C'est le cas des familles pour qui l'école a été synonyme d'échec. C'est aussi le cas pour celles (et ce sont parfois les mêmes) à qui il a été signifié que communiquer avec leurs enfants dans une langue autre que celle(s) enseignée(s) à l'école était peu propice à la réussite scolaire de leurs enfants. Nombreux en effet sont les enseignants, psychologues scolaires, orthophonistes, médecins scolaires et pédiatres 2 à conseiller encore aux parents de parler à la maison la langue de scolarisation (laquelle est en réalité non pas «la langue» dans toutes ses variétés mais une seule variante légitimée de cette langue). Les représentations selon lesquelles les langues familiales créeraient des difficultés, des incompréhensions, une surcharge cognitive, qu'elles seraient responsables de mélanges linguistiques vus comme des incompétences (quand en réalité ces mélanges sont l'ordinaire de la vie des langues dans les contextes plurilingues 3), qu'elles ralentiraient la maîtrise du code orthographique et des règles morphologiques et syntaxiques de la langue de scolarisation sont encore tenaces. Outre qu'il s'agit là d'un énorme contresens scientifique, pédagogique et psychologique, dire à un parent qu'il doit parler à son enfant dans une ou d'autres langue(s) que la (les) sienne(s) relève d'une ingérence dans la sphère privée et d'un non respect du droit fondamental à la liberté d'expression. (Blanchet, 2014). Comment en tant que parent contribuer au développement du langage et de la parole de son enfant quand on est incité à censurer ses modes d'expression personnels? Quel «je» intime peut se dire dans une langue qui n'est pas «soi»? Face à ce discours, comment se sentir légitime pour échanger avec les enseignants, pour suivre les tâches scolaires de son enfant et le (la) conseiller? On sait pourtant depuis longtemps: • que le bi/plurilinguisme se développe mieux quand toutes les langues de l'enfant sont valorisées et quand on l'aide à faire des liens entre les langues; • qu'il est important que les parents main-tiennent leur(s) langue(s) dans leurs échanges avec leurs enfants et que les enseignants valorisent ces langues familiales pour aider les enfants à établir des liens entre les différentes langues de leur environnement;
Fichier principal
Vignette du fichier
Babylonia2_15clerc.pdf (214.38 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02528134 , version 1 (01-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02528134 , version 1

Cite

Stéphanie Clerc Conan. Construire une éducation plurilingue et interculturelle avec les parents : enjeux et modalités. Babylonia : revue pour l'enseignement et l'apprentissage des langues, 2015, Les approches plurielles des langues et des cultures, pp.34-37. ⟨hal-02528134⟩
88 View
76 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More